Témoignage du vidéaste Ramon Diago